images (2)

BASKET ET PODOLOGIE

Sport multi-directionnel , très physique et rapide pouvant se jouer en indoor ou en extérieur (multiples surfaces…). Les différentes phases (défense ou attaque, avec ou sans ballons) pendant lesquels les contacts, les gestes et contraintes répétitifs (sauts, réceptions, feintes, arrêts brusques…) vont provoquer au fur et à mesure de fortes sollicitations sur les systèmes ostéo-articulaire et musculo-tendineux ( des membres inférieurs aux membres supérieurs).
Il est à noter que comme dans beaucoup d’autres sports , la dimension athlétique (poids et taille des pratiquants), l’age et le temps de jeu (souvent rapide) vont jouer aussi un rôle dans l’apparition de pathologies en plus de toutes les technopathies (terrain, chaussures…)

Les traumatismes aigus et/ou chroniques liés à sa pratique vont amener le podologue du sport à intervenir dans tous les compartiments de ses possibilités thérapeutiques en synergie avec l’équipe médicale et paramédicale (kinésithérapeute, ostéopathe…)                                                                         .images (3)

Le but du podologue est d’intervenir en préventif pour limiter un trouble statique favorisant une posture pathogène ou en curatif suivant la période ou il va rencontrer le patient. Cela permettra d’améliorer la gestuelle du patient, la qualité de sa pratique et de ses déplacements pendant toutes les phases de jeu.

L’arsenal thérapeutique va aller du soins de pédicurie , aux contentions (strapping, taping) aux semelles orthopédiques, les traitements de thérapie manuelle (mais ces derniers sont le plus souvent mis en place par d’autres membres de l’équipe médical( kinésithérapeute, ostéopathe…)

Les principales pathologies rencontrées en cabinet :

La majorité des traumatismes au basket se situent sur le membre inférieur.

On va retrouver très souvent les traumatismes type entorses (avec les 3 degrés de gravité).
Cheville +++ :

Ligament Latéral Externe (par ses 3 faisceaux) avec différents mécanismes de traumatismes : +++> varus forcé et extension de cheville (lésion faisceau antérieur +++).

> chute sur le pied d’un autre joueur

> chute en arrière avec pied bloqué

Ligament Latéral Interne (par ses 2 faisceaux) plus rarement

> valgus forcé et flexion de cheville

> chute sur pied d’un autre joueur

> chute en avant avec pied bloqué

ainsi que sur les autres (et très nombreuses articulations du pied (Chopart, Lisfranc..)et les traumatismes articulaires sur les genoux (LLI , LLE, ligaments croisés antérieur et/ou postérieur) avec des mécanismes en torsion avec le pied bloqué ou chocs directs comme pour l’articulation de la cheville.

Les pathologies méniscales sont aussi possibles.

Les pathologies musculo-tendineuses sont très fréquentes aussi par la spécificité de la gestuelle du basketteur.

  • tendinopathie d’Achille +++ (gestes spécifiques cités précédemment ,sur sollicitation , effort intense, trouble statique, mauvaises chaussures, épines irritatives d’appui, médicaments, mauvaises hydratation…)
  • tendinopathie rotulienne +++ (idem qu’Achille, instabilités rotuliennes, hyper laxité, déséquilibre entres muscles agonistes et antagonistes…)
  • Aponévrosites plantaires ++
  • syndrome fémoro-patellaire +

Chez les enfants, on retrouvera souvent des pathologies de croissance (Osgood Schlater ++, Sever + et autres ostéochondrites de croissance) nécessitant différents traitements.

Phlyctènes : du fait des nombreuses contraintes en pivot (sous 1er rayon +++) et des enchaînements course-arrêt brutal. Une mauvaise adhérence des semelles des chaussures peut être aussi a l’origine de frottements.

Mycoses : unguéales ou plantaires (transpiration, macération souvent en lien)

Hématomes sous unguéaux (gros orteil ++) dus a un choc direct ou par micro traumatismes répétés.

 Les traitements du podologue  :

  •  L’examen clinique minutieux (statique et dynamique avec tests posturaux) permettra au podologue de définir si le trouble statique est à l’origine ou non de la pathologie et ainsi de vérifier si la mise en place de semelles orthopédiques thermoformées est utile. Dans le cas d’un déséquilibre ascendant elles permettront en axant le pied de limiter le ou les mouvements douloureux (valgus , varus, flexion…) , diminuer des contraintes sur le genou ( intérêt sur les diminutions de pressions des compartiments ++ entre autres …) , favoriser un meilleur positionnement du bassin et de la colonne lombaire (chaînes musculaires).
  •  Les techniques de strapping sont souvent mises en place par les kinésithérapeutes mais en fonction de la période où le patient vient au cabinet il est intéressant de les connaître et de savoir les mettre en place dans le but de limiter l’amplitude d’une articulation traumatisée (après contrôle médical et vérification du degré de gravité de l’entorse).

Il est à noter de souvent tenir compte que de nombreux joueurs et joueuses évoluent en match avec des straps de cheville, il faudra faire attention à l’épaisseur des semelles orthopédiques afin de ne pas créer de phénomènes de compression du pied dans la chaussure.

  •  Les techniques de taping sont une arme supplémentaire pour le praticien soit en complément d’un traitement (soins , semelles ) dans le cadre de tendinopathies par exemple, soit en thérapeutique principale (tape drainant pour entorse de cheville par ex)
  •  Les soins de pédicurie ne sont surtout pas à occulter car le basket étant un sport de contact , de pivots , de sauts favorise les traumatismes kérato-dermiques (phlyctènes, durillons…), les traumatismes sur les ongles (hématomes sous unguéaux…) et autres mycoses (intertrigo…). Ne pas hésiter à conseiller des produits anti échauffements (NOK de Sports Akiléine par ex.) plus si nécessaire un traitement de tannage en complément (Tano de sports Akiléine ou massage jus de citron)
  • Une poudre asséchante (Talc officinal par ex.) (associée ou pas une molécule anti-fongique (Pévaryl ou Mycoster) peut aussi être conseillée de manière à limiter la macération et/ou la prolifération de mycoses si présentes (ou terrain favorable)
  •  Le conseil des chaussures de basket est primordial. Des modèles avec différentes hauteurs de tiges existent (cela varie en fonction de l’âge, du poste occupé par le pratiquant , de ses caractéristiques (atcd de traumatismes, taille, posture)) l’accroche , les renforts ….même si on observe comme dans d’autres sports des chaussures à tige plus basse, plus légères ,plus dynamiques, générant aussi nombre de pathologies car pas adaptées à celui ou celle qui les portent

Je conseille souvent un site spécialisé dans le basket (NBA) trashtalk.co et la rubrique trash test où différents modèles sont testés. Cela peut vous aiguiller dans le choix de conseil envers vos patients, et vous faciliter aussi l’adaptation de vos appareillages suivant les modèles….

Laurent FARRI (membre ANPS)